crisemajeure.jimdo.com

 


Une architecture unique du traitement de l'information 

 

Un temps d'avance sur les événements, sur l'issue de la crise majeure !

 

 

Une enquête exclusive sous forme de rubriques concises, faciles à comprendre

 

Une ingénierie du mondialisme à la portée de ceux qui veulent ouvrir leur esprit !


 

"En ces temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

George Orwell


 

 

 

 

Informations internationales dominantes

 

 

L'esprit, comme le parachute, ne fonctionnera qu'en position d'ouverture. 
L’œil ne voit que ce que l'esprit est prêt à comprendre 

 

Dans le contexte actuel de délitement de la société humaine et de la planète, l'intelligence pratique se mesure en la capacité de comprendre en quoi tout cela consiste exactement et ce que cela implique à titre individuel.

 


 

Actualisation du site le 05 octobre 2015 

Chiffres du chômage aux USA

 

Voir OTAN armée secrète  - vidéo de Daniel GANSER

09/09/15 - Fin du pétrodollar


26/09/15 - Rubrique Science : production  d'électricité magnétique

 

 

La part du lecteur 


Le système de la finance de l'économie, incluant les gens corrompus et avides de pouvoir, soumettent et contraignent le monde entier avec une grande rapacité, sans aucune pitié. Pour comprendre précisément comment et pourquoi cela s'organise, surtout où cela nous mène, le lecteur de ce site, intelligible pour tous, de son côté,  se doit de fournir un effort de concentration en faisant une lecture approfondie.

 

 


 

Nul besoin d'être érudit pour comprendre que depuis les années 1980, le système est entré dans une spirale descendante. Qu'il n'y aura pas de retour à une situation d'embellie tant économique, sociale, qu'environnementale. Les candides mis à part, il est tout aussi évident de comprendre que la situation de crise sans précédent n'est pas le seul fait de l'incompétence, mauvaise gestion,  corruption, avidité... de certains dirigeants ! Il y a une trame de fond si bien tissée, si bien organisée, qu'elle échappe totalement à l'entendement du grand public.

 

  

Bande sonore

 

  

 

 

Citations et décisions clés

 

31/05/16 -  " Les banques centrales sont des casinos, le temps de leur domination est presque terminé, le système lui-même est en péril, le jour du jugement arrive ". Bill GROSS, gestionnaire d'un fond obligataire de 1,3 milliard $. Source  -  Vidéo.

 

 

 

  • 02/09/15 -  " Le rêve américain est mort, le gouvernement US a surtout favorisé les banques fautives dans la crise des subprimes. La reprise économique américaine est un feu de paille. En Europe, il faudrait cesser les cures d'austérité qui minent les fondements de l'eurozone, la stagnation est entretenue par des dirigeants trop frileux, les dirigeants européens se gardent bien de bouleverser le corset rigide de l'eurozone". Joseph Stiglitz, ancien économiste en chef de la Banque mondiale, Conseiller du président Clinton, Prix Nobel d'économie 2001. La suite de ses propos ici

 

  •  19/05/15 - "Les marchés boursiers et obligataires se trouvent maintenant dans la mère des bulles. Cela ne durera pas très longtemps". Hans-Jörg Vetter, président de la banque allemande Landesbank Baden Württemberg qui gère 266 milliards € avec 11.000 employés.
  • 16/04/15 - "Les Etats-Unis sont sur le seuil d'une crise financière catastrophique" Ron PAUL- ancien membre de la Chambre des représentants. "Les principaux indicateurs sont désastreux. Quand plus de la moitié de la population arrive à peine à arrondir ses fins de mois, on a lieu de constater que l'économie est dans un état déplorable" conclut-il.
  • 04/04/15 - "Le cash n'est plus une réserve de valeur" Janet YELLEN, présidente de la FED - vidéo. 
  • 04/04/15 - "La zone euro ne pourra pas continuer d'exister sous sa forme actuelle" déclare Andrew BOSOMWORTH, le vice-président de PIMCO, la plus grande société d'investissement au monde. Source.
  • 21/03/15 -  Egon von Greyertz, il avait prédit la chute de l'euro face au franc Suisse, prévient "Les médias grand public nous mentent alors que le monde fait face à la crise la plus dangereuse de son histoire". Tandis que George Orwell disait "En ces temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire".
  • 27/02/15 - "Les marchés boursiers se portent bien, mais pas l'économie. La demande mondiale effective est extraordinairement faible, ce qui évoque les derniers stades de la Grande Dépression"  Alan Greenspan, ancien président de la Réserve fédérale américaine - FED de 1987 à 2005. Source. 
  • 22/02/15 - "L'économie mondiale est sur le point de disjoncter"  David Stockman, directeur de l'Office of Management and Budget, sous la présidence de Ronald Reagan. Source.
  • 21/02/15 - "Pourquoi sommes-nous sorti rapidement de la crise ? Parce que nous n'avons pas écouté le FMI, ni l'Union européenne". Déclaration de Olafur Ragnar Grimson, président de l'Islande. Source
  • 15/02/15 -  "La crise actuelle de l'UE ne pourra pas être résolue sans une sortie de la Grèce de la zone euro". Alan Greenspan, ancien président de la Réserve fédérale US - FED 
  • 29/01/15 -  L'actuel plan de création monétaire - planche à billets - de la BCE est qualifié de " Commedia dell'Arte del Professore Draghi " par Georges Ugeux, ex vice président de la bourse de New York de 1996 à 2003.
  • 11/01/15  - " A tout moment, le château de carte de l'occident pourrait s'écrouler Dr Paul CRAIG ROBERTS, l'homme que le président Ronald REAGAN a appelé à la rescousse lors de la panique économique des années 1980. Source.
  • 15/12/14 -  " Nous percevons un affaiblissement massif de la zone euro "  Ewald NOWOTNY membre du conseil des gouverneurs de la BCE.
  • 13/12/14 - selon l'investisseur John Mauldin "le Japon est un insecte qui se rapproche rapidement d'un pare- brise". Le Krach du marché obligataire mondial se rapproche à vive allure. Voir notre étude prospective  08/2013.
  • Le 30 novembre 2014, un vote triple se déroulera en Suisse 1) le projet de loi pour que la Banque nationale suisse - BNS - rapatrie l'or détenu aux Etats-Unis, sous réserve qu'il existe, 2) pour que la BNS détienne 20 % des réserves monétaires en or, 3) pour abandonner la parité fixe franc suisse/euro. 

Si ce projet est adopté, les répercussions porteront a) sur le marché de l'or, b) sur la remise en question d'achat d'obligations françaises par les investisseurs Suisses, la BNS détenant 130 milliards de dettes souveraines principalement allemandes et françaises, c) sur la hausse du taux d'emprunt pour la France, conséquemment grandes difficultés pour l'Etat, pour les banques, assureurs, et déstabilisation de l'Euro. Source.

 

02/12/14 -  La campagne de propagande contre le oui au rapatriement de l'or Suisse a fait son effet puisque les citoyens Suisses ont voté massivement à contre sens de leurs intérêts, dans un contexte de chute de la valeur des devises.

  • Alan GREESPAN, l'ancien président de la FED 1987 - 2006, affirme que la planche à billets, QE de 85 milliards $/mois, mis à part la montée du cours des actions, n'a quasiment rien fait pour l'économie réelle et que l'arrêt de cette politique ne sera pas sans danger pour l'économie - source. Voir cette vidéo qui relate les conséquences similaires du QE au Japon.
  • Steen JAKOBSEN, économiste en chef de Saxo Bank, pense que 2015 sera marquée par une correction des marchés boursiers, parce que "la réalité va rattraper la fantaisie".
  • L'investisseur international, co-fondateur de Quantum Fund, Jim ROGERS en octobre 2014  recommande "Vendez tout et fichez le camp pour sauver votre peau".
  • Le milliardaire Donald TRUMP dit à l'Amérique en juillet 2014 "Préparez-vous à la ruine financière" - voir.
  • Le milliardaire Steve FORBES a déclaré en juin 2014 "Seul un retour au Standard or permettrait de sauver l'économie des États-Unis" - voir.
  • Maximilian ZIMMERER, directeur des investissements d'Allianz, la plus grande compagnie d'assurance au monde, liée à PIMCO plus grand fond obligataire - bons du Trésor - au monde - 800 milliards $ - a déclaré en juillet 2014 "Les problèmes fondamentaux ne sont pas résolus et tout le monde le sait. La crise de l’euro n’est pas terminée." - voir et ici.
  • Le financier milliardaire Georges SOROS, soucieux de l'évolution du milieu bancaire a vendu précipitamment ses actions de JP Morgan - Citigroup - Bank of America - en mai 2014.
  • Le FMI a publié le 22 juin 2014 un plan permettant aux États de l'UE de renflouer les banques engluées par les produits dérivés - voir sixième paragraphe - via une ponction  sur les comptes bancaires des épargnants - source - voir  1 - 2 - 3. Ce que nous annoncions dès février et mai 2013.
  • La représentante du FMI, admet en juillet 2014 qu'il faut faire "Big reset" - une totale remise à plat - du système monétaire mondial - vidéo  -  voir et ici. Cette perspective est très proche, la question cruciale de la décennie est évoquée au sous-titre de quel ordre nouveau il s'agit ? - Rubriques 2013 - janvier.

 

CQFD - Ce qu'il aurait fallu réaliser bien plus tôt !

  • Deux économistes de renom ont intitulé leur étude "Print less but transfer more" - imprimer moins mais transférer davantage de liquidités directement au grand public, aux citoyens, aux gens. Ceci afin de stopper les inégalités, réduire le chômage, ne plus être dépendant du système bancaire, mettre fin une fois pour toute à la crise financière, suite ici.

 

 

 

Système bancaire international

 

  • 22/05/15 - La chute de l'économie américaine laisse aisément présager dès à partir du quatrième trimestre 2015, ou au premier trimestre 2016, un nouveau quantitative easing, un  recours à la planche à billet organisé par la Réserve fédérale US.
  • 16/05/15 - Les règles et  restrictions bancaires en matière de capital et de liquidité  sont devenues plus sévères aux Etats-Unis. En cas de choc sur les marchés financiers, les banques ne pourront plus jouer leur rôle d'amortisseur. Elles hésiteront à prêter de l'argent et à émettre des actions. De ce fait, selon Jamie DIMON, patron de la banque JPMorgan Chase, un violent orage menace les marchés financiers - source. 
  • 16/05/15 - Les grandes banques américaines, représentées par JP Morgan, veulent abolir l'usage d'argent liquide "cash". Le meilleur moyen pour elles d'éviter la faillite et de surfer sur les sommes colossales déposées en liquide par leurs clients - source.
  • 04/04/15 - 44 pays adhèrent à l'Asian Infrastructure Investment Bank - AIIB - une institution concurrente à la Banque mondiale, à la Banque asiatique de développement. L'AIIB créée en 2014 est une initiative de la Chine. Le but, se passer du dollar US. Source. Voir le plan secret de la Chine.
  • Le 17/11/14 -  Le G20 dénonce le manque de fonds des trente plus grands groupes bancaires mondiaux. Le Conseil de stabilité financière - FSB - qui n'accorde aucune crédibilité aux stress-tests organisés par la BCE, demande à ces groupes à haut risque systémique d'aller au-delà des recommandations de Bâle III en constituant des fonds propres de 16 à 20 %.
  • Pour la quatrième fois - QE4 - la Réserve fédérale américaine - FED - s'apprête à alimenter le tonneau des Danaïdes avec la même monnaie de singe, afin d'éviter la dégringolade vertigineuse des marchés financiers follement déconnectés d'une l'économie de terrain en décrépitude.
  • 70 % des banques européennes sont en état de faillite - vidéo. 05/12/14 - L'AFP informe de la nomination de Elke KÖNIG à la présidence de la commission de mise en faillite des banques défaillantes de la zone euro.
  • Les grandes banques inaugurent des agios sur les dépôts de leurs clients !  
  • La BNP est intervenue en juin 2014 pour sauver Corpbank la quatrième banque bulgare et stopper la course aux guichets - bank-run.
  • La holding Rioforte de la principale banque portugaise - Espirito Santo International - ESI - fait défaut de paiement pour 847 millions € en juillet 2014, impactant le Crédit agricole pour 1 milliard € .
  • La principale banque d'Autriche sauvée de la faillite en 2008 au prix de l'amputation du budget de l'éducation nationale est à nouveau concernée en juin 2014, comme l'ensemble du secteur bancaire autrichien .  
  • Selon la Réserve fédérale US - FED - 11 des plus banques - 9 aux USA - 2 en Europe - en cas de faillite mettraient en péril la stabilité financière mondiale - source du 5 aout 2014.
  • L'entrée en crise majeure en 2008 caractérisée par le scandale des subprimes n'a pas servi de leçon au système bancaire. En 2014, les produits financiers opaques, notamment les dérivés, sont toujours les opérations préférées des banques à une échelles plus grande encore. Selon Forbes ce négoce dépasse les 700.000 milliards de dollars, soit 10 fois la taille de l'économie du monde entier. Un séisme financier plus fort encore est donc inévitable.
  • Selon le New York Times, les banques américaines en détiendraient 280.000 milliards $, soit 16 fois le PIB US et le marché continue de se développer. En Europe, la Bundesbank en détient pour plus de 55.600 milliards €, soir 15 fois le PIB de l'Allemagne. Barclays pour plus de 47.900 mds. BNP Paribas pour plus de 48.300 mds  soit 22 fois le PIB de la France. La Société Générale pour plus de 19.200 mds soit 10 fois le PIB français. Le Crédit agricole pour plus de 16.800 mds soit 8 fois le PIB français. Voir notre article de février 2013 "Reprise économique = l'impossible équation".
  • 23/02/15 - Même les paradis fiscaux sont bouleversés par la crise majeure. La Caledonian Bank of Caiman Islands, à cours de liquidités, a fait faillite. En cause les retraits massifs des 1550 riches dépositaires ayant réorienté leur épargne de 520 millions $ très probablement vers les métaux précieux.
  • 21/03/15 - Les banques à court de liquidités et empressées de faire de mirifiques profits se sont ruées vers l'argent offert par la BCE.

 

 

Marché des obligations  -  Bons du Trésor

 

 

Le marché obligataire est celui des prêts - emprunts de capitaux à moyen et long terme, dont le support sont les obligations. Les émetteurs d'obligations sont l'Etat - les banques - une partie des grandes entreprises.

 

05/05/15 - L'insécurité pousse les investisseurs vers ce marché qui implique la quasi totalité de l'épargne populaire, des assurances-vie. Il en résulte une hausse des taux, notamment sur l'emprunt d'Etat allemand, pays le plus fiable pour le remboursement de sa dette. Or toute envolée du taux, 80 % pour le Bund allemand en quelques jours, remet totalement en cause les détenteurs de titres obligataires plus anciens (contrat ferme à taux fixe sur toute la durée) pénalisés par le taux plus élevé de nouveaux titres émis sur le marché. Voir notre article d'août 2013 qui anticipait la hausse et du Bund et ses conséquences.

 

21/05/15 - En cas de faillite de la Grèce, la BCE pourrait supporter 95 % des 320 milliards€ d'obligations grecques.

 



 

 

 


 

Euro zone et lobbies

 

  • L'Organisation de coopération et de développement économique - OCDE - consciente que la zone euro est désormais tombée dans "une trappe de stagnation persistante" exhorte la Banque centrale européenne - BCE - à un soutien monétaire d'urgence pour la zone euro et ce malgré l'opposition de l'Allemagne. Pour le bloc de la zone euro, l'OCDE demande l'assouplissement de sa doctrine fiscale. Ceci afin de ne pas entraver l'actuel faible niveau de croissance économique mondiale du fait des liens commerciaux et économiques que l'Europe entretient avec le reste du monde.
  • Récession en Europe depuis le quatrième trimestre 2011, selon le rapport de juin 2014 du CEPR  -  réseau de 800 économistes. La  baisse des prix fait suite à la récession.
  • La dette publique de la zone euro à la hausse de 250 milliards € - 29 juillet 2014. 
  • À l'insu du grand public, le traité du nouveau marché transatlantique - TAFTA - en cours de finalisation va remettre en cause et sonner le glas de pans entiers de l'économie européenne, y compris l'industrie pharmaceutique. Voir cette vidéo, développement sur notre article du 01 mai 2014.

  • 15/12/14 - La pétition de plus d'un million de signatures du collectif TTIP contre le nouveau marché transatlantique - TAFTA - a été rejetée par la Commission européenne, qui une fois de plus démontre sa soumission aux lobbies. Le TTIP qui rassemble 300 organisations dans 24 Etats membres s'est vu refuser le statut d'initiative citoyenne européenne, de ce fait ce collectif a saisi la cours de justice européenne.
  • La Commission européenne lance en novembre 2014 le plan Juncker pour inciter le milieu privé à investir dans l'économie de terrain. Plus de 300 milliards € à trouver sur trois ans. Ceci n'est qu'un effet d'annonce qui n'aura aucune suite. Le premier  plan de relance remonte à novembre 2008, il était doté de 200 milliards € issus des Etats. Celui de 2012, de même montant, par sollicitation du milieu financier privé, n'a pas permis de réactiver la croissance.
  • Dans le même temps que le plan Juncker, les Etats européens sont dans l'incapacité de s'acquitter de leur dette de 30 milliards €. Cela au détriment de la Commission européenne et des divers programmes qu'elle a engagés - + ici.
  • 06/02/15 - La Commission européenne reconnait zone euro en déflation pour l'année 2015, une baisse généralisée des prix estimée à 0,1 %. Source. La réalité économique pourrait dépasser de loin cette estimation.
  • 27/02/15 - L'introduction d'euro-obligations permettant de mutualiser la dette des pays européen est inévitable selon Luc Coene, gouverneur de la Banque centrale belge. Source
  • 05/05/15 - La stagnation économique est confirmée, les 1100 milliards de la BCE n'y changeront rien, les rouages ovalisés de l'économie se sont définitivement grippés.

 

 

 

 

Le fractionnement de l’Euro zone

 

24/01/15 - Dysfonction de l'Euro zone sur fond de récession et d'hyper endettement d'une majorité de pays obligerait chaque Etat déficitaire à faire appel à sa propre Banque centrale pour racheter sa dette et  imprimer des euros afin de pouvoir disposer des fonds nécessaires aux transferts sociaux nationaux.

 

En fait, c'est une pratique cachée utilisée depuis plusieurs années : extrait de notre rubrique Grandes banques 05/2013 : 

 

"Le journal les Nouvelles économiques allemandes (DWN) accuse la Banque de France - BF - de soutenir illégalement les banques françaises - contrairement à l'article 104-2 du traité de Maastricht. Cela s'opère avec l'accord tacite de Mario DRAGHI, président de la BCE qui a autorisé la BF de battre monnaie en complète violation des traités européens. Dans son imprimerie de Vic-le-Comte en Auvergne, l'on produit donc de vrais-faux euros à grand tirage, en illimité, afin d'acheter 300 milliards de produits dérivés véreux qui minent le bilan des banques -

 

Extrait de notre rubrique "création monétaire" de 2013 :

 

"Contrairement aux règles des traités en vigueur, la banque de France - BF -  imprime en illimité des euros dans ses locaux d'Auvergne. Cette manne de vrais-faux billets permet aussi à l’État français d'acheter sur les marchés secondaires autant d'obligations - bons du Trésor - que nécessaire, qu'il revend aussitôt à lui-même pour augmenter comme par enchantement ses recettes, officialisant ainsi l'opération, sans avoir autant recours aux créanciers privés opérant sur les marchés financiers".

 

Conclusion   

 

 

1) La création monétaire massive de la BCE, dans le cadre de l'Union monétaire, s'organise à l'arrière plan, depuis plusieurs années. Bien avant l'annonce du 22/01/15, la BCE avait organisé en catimini une création monétaire massive cachée".

 

2) Les banques centrales impriment plus de monnaie que le besoin affiché de tous les Etats.

 

3) Les Etats ne sont donc pas dans l'obligation de lever la totalité des fonds nécessaires au budget de la dette auprès des marchés financiers. Ils n'empruntent plus qu'une partie du montant de la dette, ce qui leur permet de négocier les taux d’emprunt les plus bas, alors que les conditions ne s'y prêtent pas. 

 

4) Il se produit un report de liquidités du marché obligataire vers celui des actions qui ne cesse de battre des records au détriment des fondamentaux économiques qui s'assèchent durablement.  Une dichotomie jamais égalée entre le milieu de la finance et celui de l'économie réelle.

 

5) De la sorte, les Etats sont plus que jamais soumis aux directives du cartel de la haute finance dispensateur de la politique des Banques centrales.


 

Mais en quoi consiste réellement ce nouveau programme de soit disant création monétaire - quantitative easing - QE - versus 2015 ?

 

 

 Le QE européen - version 2015 - n'est qu'un effet d'annonce !

 

Tout d'abord, la création monétaire n'a quasi aucun effet positif sur l'économie de terrain - voir.

 

24/01/15 - Un plan massif de 1100 milliards d'euro qui en réalité porte sur une toute autre méthode du rachat de la dette souveraine des Etats européens.


Mis à part l'Allemagne dont le budget est à excédentaire, ce sont les Banques centrales de chacun des autres Etats de la zone euro qui feront désormais face à l'excès d'endettement à hauteur de 80 %. Elles le feront en continuant à imprimer, monétiser, quasiment sans limitation (voir l'article précédent "fractionnement de la zone euro"). La BCE n'interviendra plus sur l'hyper endettement des Etats qu'à hauteur de 20 %, un partage de risque dont les pertes éventuelles seront assumées par tous les contribuables de la zone euro. En réalité ce plan ne représente plus que 220 milliards sur les 1100 milliards annoncés. Ce sont les banques privées qui seront aidées en priorité - voir notre article du 8/04/14.

 

C'est un plan tronqué, passé inaperçu pour les opérateurs lambda des marchés financiers addictés aux liquidités virtuelles abondantes. Mais la réalité les rattrapera bien vite lorsque les Etats hyper endettés ne pourront plus dissimulés le niveau exorbitant de leur bilan caché. Une situation comptable qui les pénalisera, d'autant plus au cas de sortie de la zone euro, ce qui impliquerait un retour à leur monnaie nationale avec une parité à l'euro impossible à réaliser.

 

29/01/15 - L'actuel plan de la BCE est qualifié de "Commedia dell'Arte del Professore Draghui" par George Ugeux ex vice-président de la Bourse de New york de 1996 à 2003 qui en donne les 9 raisons.

 

 

Conclusion 

 

1) 80 % de l'hyper endettement des Etats restera à la charge de chaque pays européen, Ce sont les économies (livrets populaires - assurances vie...) de la population de chaque pays qui serviront de couverture de risque. Par la même, c'est le glas de l'Union monétaire européenne 1988 - 2015  et prochainement la dislocation de la zone euro.

 

2) L'avenir de l'euro - dévaluation - valeur de change - pérennité - est donc totalement compromis à court terme. 

 

3) L'on voit ici clairement se dessiner le jeu de la BCE et de la Commission européenne, placées sous les directives du cartel de la haute finance, consistant à prôner la croissance tout en créant les conditions de l'austérité et de l'hyper endettement auto-entretenu des Etats. Extrait audio.

 

 Les Conséquences de la dislocation de la zone euro 

 

 


Dette des  pays de la zone euro en % du PIB

                                               

                                                             En 1980                  En 2011                       En 2015

Grèce                                                      25 %                        146 %                          175 %

Espagne                                                 18 %                          60 %                             90 %

Portugal                                                  55 %                          94 %                           129 %

Italie                                                         95 %                        119 %                           133 %

France                                                      20 %                           82 %                            92 %

Allemagne                       En 1995         55 %                           80 %                             77 %

Moyenne  zone euro            "                 72 %                           84 %                             91 %

 

 

 

 

 Chute de l'économie mondiale, preuves à l'appui

 

29/01/15 - Parmi ces preuves, le Baltic Dry Index, principal instrument de mesure du transport maritime en vrac est au plus bas depuis 2007, date d'entrée en crise majeure. Cet indice précise l'évolution du prix des expéditions de matières sèches - charbon - minerais - céréales... C'est le reflet de l'économie mondiale, sans l'influence des effets d'annonces des dirigeants politiques et financiers. Cet index est révélateur d'un bouleversement sur les marchés des matières premières dont les cours sont à la baisse, signe d'une économie mondiale qui vacille.

 

 

 

 

12/03/15 - L'indice Harpex, ci-dessous, est l'indicateur des divers contenants  - contenairs - utilisés pour le transport maritime des diverses marchandises manufacturées produites sur tous les continents. La légère courbe haussière de janvier 2015 correspond à un petit mouvement saisonnier lié à la saison estivale à venir. Cet indice confirme l'état de récession mondiale également indiqué par le Baltic dry index.

 

 

 

 

 

 

Monde

 

Le véritable niveau de la dette mondiale 

 

11/02/15 - Selon Mc Kinsey Global Institute, depuis 2007, l'entrée en crise majeure, la dette mondiale a augmenté de 57 000 milliards $. En 2014, le niveau de la dette notamment des Etats, ainsi que des entreprises, du secteur financier, des ménages, se montait à deux fois le niveau estimé - soit 200 000 milliards $ - environ le triple de la production - PIB - planétaire totale. Voir reprise économique = l'impossible équation. Les Etats camouflent leur faillite et la spoliation s'organise à votre insu.

 

16/02/15 - Selon Bank of America, le PIB mondial pourrait perdre 2300 milliards $ cette année.

 

 

 

 

13/02/15 - Le G20 - 2015 - 85 % du commerce mondial - à bout d'idée après 900 plans pour relancer l'économie mondiale, sous l'influence du FMI,  veut relancer l'économie mondiale de 2000 milliards d'ici 2018. 

 

Comment parvenir à cet objectif sinon par une nouvelle série de planche à billets, cela malgré le niveau réel, astronomique, de l'endettement mondial - voir ci-dessus le bilan de Mc Kinsey Global Institute  ! C'est dire l'aveu d'impuissance des dirigeants mondiaux face à la montée en puissance de la crise majeure. Voir notre article de mars 2013 reprise économique = l'impossible équation  et  l'assèchement de l'économie réelle - Quelle sera l'issue ? Voir le plan planétaire à venir en trois parties.

 

 

 

 

Les États, l'endettement et l'économie de terrain

 

Qu'il s'agisse de chômage de masse, d'injustice sociale, de misère, de corruption, d'incompétence gouvernementale, d'endettement ingérable des Etats, la crise majeure qui mine toute les économies soumises à la mondialisation, ainsi que les conséquences désastreuses du dérèglement climatique, n'épargnent aucun pays, fut-il le plus réformateur, le plus entreprenant, le plus attractif. 

 

 

 

 

 

Allemagne

 

Tout comme l'Italie prévoit de quitter la zone euro d'ici juin 2015, l'Allemagne se prépare en secret à faire de même.

 

Voici un extrait de notre livre - premier dépôt de droits d'auteur, janvier 2010  - deuxième dépôt mars 2012  - "L'origine et l'aboutissement de la crise majeurepage 255 :

 

"L’Allemagne, pilier de l’Europe, l’une des nations les plus vertueuses en matière de gestion publique ne fera pas toujours les frais de l’incompétence budgétaire de ses partenaires [...] Contrairement aux autres monnaies de la zone euro, le Deutsche Mark n’a pas été invalidé. Selon la Bundesbank 13,6 mds de DM (environ 7 mds €) sont en circulation, moitié en pièces, moitié en billets, 160 millions de DM ont été échangés en 2008. En décembre 2009, le quotidien Thüringer All gemeine Zeitung indiquait l’achat par la société Ruhlamat de Thuringe de 14 rotatives à billets de banque pour une nouvelle usine employant 230 personnes. En avril 2010, des billets de 100 DM ont été imprimés en grand nombre. Ces nouveaux DM sont identiques à ceux mis en suspens le 31 décembre 2001, au bénéfice de l’euro. Ces billets sont immédiatement utilisables si l’Allemagne venait à réintroduire sa monnaie. 

 

La volonté d’un retour aux monnaies nationales et le probable démantèlement de la zone euro 

 

La succession d'évènements qui se profile clairement depuis le deuxième semestre 2012 est annonciatrice d’un prochain bouleversement [...] Considérant qu'il est impossible de gérer une monnaie commune avec des pays d'Europe aussi composites, dont le niveau de démographie, de productivité est si différent, Milton FRIEDMAN (1912 – 2006) considéré comme l’un des économistes les plus influents du XXe siècle l’avait pronostiqué en 1999, dès la création de la monnaie européenne".

 

 

En novembre 2014, l'on apprend qu'en 2012, au plus fort de la crise de l'euro, les gouvernements allemand et néerlandais s'étaient entendus sur un projet de sortie de la monnaie unique. Un stade hypothétique devenu au fil du temps une réelle possibilité.

 

L'Allemagne en panne d'investissement du fait de la chute des ventes de détail va entraîner l'Europe dans une plus grande récession.

 

Les 1500 tonnes d'or de l'Allemagne ont disparu ! vidéo - voir 1 -  2  - 3

 

 

Pauvreté grandissante 

 

30/01/15 - Si le budget de l'Etat est à l'équilibre, celui des pauvres crie famine. 538.000 salariés allemands ont dit qu'ils se contentaient d'un repas complet tous les 2 jours pour tenter d'économiser de l'argent. En 2013, 417.000 ne pouvaient pas se chauffer normalement, 318.000 payaient leur loyer avec retard. Un sur deux ayant de faibles revenus ne peut profiter d'une seule semaine de vacances, soit 1,5 millions. 600.000 ne peuvent plus entretenir leurs véhicules. Le nombre de travailleurs juste au dessus d'une allocation chômage est alarmant.

 

Selon le journal Deutsche Welle, plus de 3 millions de salariés ont un revenu inférieur au seuil de pauvreté - 979 € par mois - 25 % de plus qu'en 2007. La pauvreté qui se cache derrière le miracle allemand.

 

05/05/15 - 2 millions de personnes sont dans l'obligation de cumuler deux emplois pour vivre.

 

 

 08/09/15 - la crise du logement devient insoluble avec l'arrivée de 800.000 réfugiés.

 

 

 

19/09/15 - La Deutsche Bank licencie 23.000 employés + 30.000 en octobre

 

 

 

 

 

Argentine

 

L'Argentine troisième économie d'Amérique latine secteurs public et privé confondus est en faillite. En cause la crise majeure et les fonds vautours US  qui pillent aussi les pays européens du Sud en faillite, un préalable alarmant au NTM.


 

 

 


 

Autriche

 

12/03/15 - Le sud du pays, la Carinthie est liée pour 13 milliards € à la banque Hypo Groupe Alpe Adria. Laquelle est de son côté chargée pour 17,8 milliards € de créances pourries, la représentante du plus grand désastre financier en Autriche depuis 1945. Le choix des autorités, dans un cadre non prévu par la constitution, consiste à déclarer faillite ou laisser porter la dette par les contribuables. Source.

 

Conclusion : ceci augure de l'écroulement du système bancaire européen dès après la fin de l'opération de rachat par la BCE de dettes ou créances pourries détenues par toutes les banques de l'union européenne.

 


 

 


Belgique


Juillet 2014 -  La Belgique, en sous-marin de l'UE, achète 141 milliards $ de bons du Trésor US en mai 2014, pour soutenir le dollar, soit 35 % de son PIB annuel et de sa dette publique ! Tandis que la Chine et la Russie se hâtent de les vendre !

 

13/12/14 -  La Banque nationale envisage le rapatriement du stock d'or, 227 tonnes entreposées depuis la seconde guerre mondiale, à cause de l'invasion nazie, dans les coffres de la Banque d'Angleterre. Les Pays-Bas, l'Allemagne, l'Autriche font de même.

 

18/12/14 -  Les trois principaux syndicats ont appelé le 15/12/14 à une grève générale contre les mesures d'austérité, plus de 100.000 personnes à Bruxelles, une paralysie quasi totale.

 

18/05/15 - Une dizaine de banques ont organisé pour leurs grands clients des montages permettant de supprimer une part importante de la base imposable, au total 400 millions € soustraits au fic. L'ancien président de Belfius reconnu coupable de faux, usage de faux et association de malfaiteurs n'aura pas à subir la moindre plainte - source.

 

03/07/15 - Tandis que la Chine se défait de ses bons du Trésor US, la Belgique joue à fond la compensation en rachetant de la dette américaine pour 50 milliards $. 

 

 

 

 

 

 

Les BRIC - Brésil - Russie - Inde - Chine, pays sur lesquels nombre d'investisseurs financiers et industriels fondaient de grandes perspectives de développement, sont confrontés à la hausse du dollar à la chute des indices boursiers et à la baisse de la prévision de croissance. 


 

 

 

 

Canada

 

31/01/15 - Baisse de la valeur du dollar canadien - CAD -  la Banque centrale - BCC - a retranché un quart de point cette semaine. Une réaction à la chute du prix du pétrole saoudien dont l'objectif est de contrer la production de pétrole de schiste très importante dans le pays. De plus, cette monnaie a subi la dépréciation sur les places financières, elle a chuté à son niveau le plus bas depuis 2009 et cela pourrait se poursuivre.

 

L'objectif du gouvernement étant de favoriser les exportations des matières premières, minerais, bois, céréales, viandes.. notamment vers les USA. Cependant le niveau d'exportation espéré n'est pas au rendez-vous car la transformation des matières premières en produits finis n'est pas optimale du fait du ralentissement incessant de l'économie mondiale caractérisée par la baisse continue de la consommation des ménages. Voir plus haut, preuve de la chute de l'économie mondiale - Baltic Dry Index.

 

Par contre, la dévaluation de la devise canadienne pèse lourd sur le budget des ménages canadiens pour nombre de produits finis importés des USA et des autres continents. D'autant plus qu'au Quebec, lesimpôts des particuliers ont augmenté de 3,4 %, les taxes sur la consommation de 3,4 %, les impôts des sociétés de 10,6 %.


22/05/15 - Le chômage touche une part de plus en plus grande de la population canadienne. La province de l'Alberta qui compte 4 millions d'habitants, a perdu environ deux cent mille emplois à cause du coût du pétrole de schiste. Au Quebec, 20 % des locataires de logement sont en situation précaire,  50 % de leur revenu pour le  seul paiement du loyer.


 


 


L'évolution de la Chine  09/10/2014

 

le PIB - 17, 632 trillions de dollars - de la Chine, calculé sur la base de la parité de pouvoir d'achat - PPA - avec les USA, la positionne première puissance mondiale. Malgré l'ampleur du problème de son marché immobilier et la baisse marquée de ses exportations du fait du ralentissement de l'économie mondiale, la Chine prend la tête.

 

Toutefois les annonces de croissance sont fausses, car le ratio dette sur PIB est passé de moins de 30 % à 60 % ces cinq dernières années. Comme pour la plupart des pays industrialisés, c'est donc l'endettement qui alimente passablement la croissance, non pas l'économie réelle - 20/11/14.

  

Elle vise un leadership durable en valorisant le Yuan par rapport aux autres monnaies. Pour ce faire, contrairement à toutes les autres nations, le gouvernement chinois s'est organisé pour adosser sa monnaie à un stock énorme d'or physique, afin de supplanter le dollar et de de faire du pays la première place boursière au monde. Lorsqu'elle en fera l'annonce officielle, probablement en tandem avec la Russie, il faudra s'attendre à un séisme sur les autres devises et une envolée de l'or.

 

22/12/14 - Il semblerait que le pays se soit départi utilement de 100 milliards de bons du Trésor US  pour se procurer davantage d'or  -  source.

 

22/12/14 - La Chine et la Russie se préparent à exiger des Etats-Unis qu'ils officialisent le niveau exact de leur stock d'or annoncé jusque-là à 8100 tonnes, car ils croient que les coffres US sont quasi vides. Source - voir manipulation de l'or   -   le mouvement insoupçonné de stockage d'or   -    le plan secret de la chine.

 

23/12/14 - La Chine se dit prête à aider économiquement la Russie - source.

 

25/01/15 - Net recul de la rentabilité des entreprises d'Etat en 2014, la plus faible croissance depuis 1990, dans un contexte de perte de vitesse de l'économie. Source.

 

Ralentissement du marché des produits de luxe, indicateur de l'activité économique d'un pays.

 

27/01/15 - Le plan d'essor de la Chine ne table pas uniquement sur la croissance trimestrielle de son économie. Le pays doté d'une immense réserve de change ne cesse d'alléger la dette, d'investir et de consolider des pans économiques entiers partout dans le monde, notamment en Afrique et Amérique latine en échange de contrats d'exclusivité pour les produits made in China. C'est ainsi qu'elle assoit sa domination économique au détriment des Etats-Unis et de l'UE.

 


D'autres indices qui ne trompent pas 


 

03/02/15 - L'activité manufacturière - indice IDA - est tombé en deçà des 50 % depuis octobre 2012, signifiant le recul des activités. Baisse aussi pour l'indice IDA non-manufacturier.

 

10/02/15 - Selon les statistiques douanières chinoises, pour le quatrième mois consécutif, les importations ont chuté de 20 % en janvier, les exportations de 3,3 %, l'importation de minerai de fer a diminué de 50,3 %, celle du charbon de 61,8 %, celle du pétrole de 41,8 %. Signes évidents d'une activité industrielle au ralenti. L'excédent commercial, les produits qui ne trouvent plus acquéreurs, est de 60 milliards $ + 88 % en un an. Source.

 

11/02/15 - En 2008, la dette publique était de 7000 milliards $. En 2014 elle a quadruplé - 28 000 milliards $ - 300 % du PIB - dépasse celle des USA. En cause, pour moitié, l'adossement de la dette à l'immobilier dont les prix chutent au quotidien. Le PIB a augmenté que de 5000 milliards $, la dette 4 fois plus, 21.000 milliards $.

 

02/03/15 - Les délocalisations affectent la production et l'emploi. Par exemple Microsoft - Nokia ferme deux usines, perte de 9000 emplois, délocalisation au Vietnam. Source.

 

19/05/15 - en mars les exportations ont reculé de 15 % sur un an. Un contraste avec le + 50 % annoncé en février sur un an, une donnée qui n'est corroborée par aucun des indices internationaux de transport de frets et de marchandises ! Tandis que les importations sont en baisse de 12,3 % et la demande intérieure en berne. Source.

  

  

 

27/02/15 -  Le risque de voir les marchés de l'immobilier, des actions, des obligations d'entreprises et des matières premières s'effondrer simultanément s’accroît de jour en jour. 45 % du PIB correspond à de l'investissement lié à une perte de constructions d'infrastructures (villes fantômes, aéroports, routes...) qui ne seront jamais utilisées, ou produiront des gains sans rapport avec l'investissement initial. De ce fait, le PIB 2015 est plus près des 4 % que des 7,5 % annoncés, ce qui ne permettra pas de rembourser l'immensité de la dette.

 

Cette situation a pour origine une interdiction pour les chinois d'acheter des actifs (actions, obligations..) étrangers, quant aux placements des particuliers sur les comptes épargne, ils ne rapportent quasiment rien. Une situation qui a poussé les épargnants à investir dans 1) l'immobilier, les produits de gestion patrimoine - PGP - qui ne sont pas  garantis par les banques, dont les recettes sont détournées a) vers des projets immobiliers disproportionnés et dépareillés de la demande réelle 2) pour des prêts obscurs à destination d'entreprises nationalisées non rentables 3) dans les actions nationales ; D'où la formation d'une immense bulle sur l'immobilier et le marché des actions.

 

Les investisseurs qui se séparent de leurs PGP perçoivent des gains qui ne proviennent pas des profits sur ce type de prêts, mais sur de nouvelles ventes faites à de nouveaux investisseurs en nombre croissant, système pyramidal à la Madoff.

 

Conclusion : Pour soutenir ce château de cartes, à l'instar des banques centrales occidentales, la Banque populaire de Chine réduit ses taux d'intérêt et le niveau de fonds propres imposés aux banques privées qui ainsi peuvent augmenter le nombre de prêts sans avoir à faire d'augmentation de capital. S'ajoute une prochaine dévaluation du yuan afin de favoriser les exportations et mieux concurrencer les produits Japonais, coréens, taïwanais. Toutefois, il existe un  plan secret de sauvegarde  face  aux nombreux risques  internes et incertitudes internationales.

 

08/07/15 - Les bourses asiatiques dévissent, le krach en Chine débuté le 15 juin s'accentue, les cotations ont été suspendues.   Situation anticipée le 27/02/15, voir ci-dessus et ici. L'économie tient uniquement par l'investissement massif organisé par les autorités politiques à 48 % du PIB, du jamais vu dans les économies occidentales.

 

 

20/09/16 - L'endettement du pays prend des proportions gigantesques - source.

 

 

 

09/03/15 - La Banque de Chine, placée sous la tutelle de la République populaire, débute à l'étranger la promotion de sa monnaie le Yuan ou renminbi comme "nouveau choix de devise mondiale". Des panneaux publicitaires apparaissent à Londres, Francfort, Luxembourg, Toronto. A Bangkok, en Thaïlande, proche de l'aéroport, l'affiche publicitaire met en évidence une grosse pièce d'or à la place du O du mot WORLD. La devise chinoise poursuit son expansion rapide dans le monde, l'ambition est qu'elle devienne la monnaie de référence et de réserve mondiale sur la base d'une garantie d'adossement à l'or. Voir le plan secret.

 

 21/03/15 - La Banque asiatique d'investissement, fondée par la Chine pour contrer le dollar et devenir la plus grande place financière au monde, trouve de nouveaux adhérents en occident.

 

17/05/15 - En 1969, le FMI a créé les droits de tirage spéciaux - DTS - à l'époque la valeur du DST était équivalente à 0,88 gramme d'or pur - soit 1 once d'or pour 35 US$ ou DST 35 = US$ 35. Cet étalon or a été rompu en 1973, dès lors le DST fut redéfini en panier de devises non adossées à l'or. Aujourd'hui l'on y trouve l'euro, le yen japonais, la livre britannique et le dollar US. Son montant exprimé en $ est la somme de ces quatre devises sur la base d'un taux de change déterminé chaque jour sur le marché de Londres. Lors de la récente visite de C. LAGARDE, directrice du FMI, le gouvernement chinois a demandé formellement à ce que le Yuan soit inclus dans le DST (SDR en anglais) ce qui pourrait semer la zizanie parmi les pays alliés - Russie, Inde, Brésil. C'est aussi un risque d'isolement pour les Etats-Unis.

 

L'objectif est de mettre un terme au règne du dollar. Pour inclure la monnaie chinoise au DTS, l'on peut s'attendre à ce que la Chine annonce officiellement le montant de ces réserves d'or.  Toutefois, cette stratégie chinoise pourrait être compromise ou prise de court soit par le début d'une nouvelle crise financière, soit par la chute*du dollar ; ou confortée par l'instauration d'un nouveau système financier si il était basé sur un nouveau titrage du DST.  * voir notre article de janvier 2013.

 

 

Octobre 2015 -  La liquidation des bons du Trésor américains est officiellement en cours.

 

 

 

 

 

 

Espagne

 

15/01/15 - Une faible croissance renaît de part les échanges commerciaux avec les pays d'Amérique latine, mais sans réel effet sur l'ensemble de la population durement touchée par le chômage de masse et l'apparition d'une extrême pauvreté.

 

La banque Santader proche de la faillite augmente son capital de 7,5 milliards €, somme équivalente à ce qu'elle a perdu dans les opérations d’hyper spéculation boursière, une info occultée par les médias français.

 

18/05/15 - Pour éviter la faillite en cascade des banques ibériques, le gouvernement a regroupé tous leurs actifs toxiques, notamment immobiliers, au sein de la SARBE afin d'épurer le bilan de toutes les autres banques. Cette banque détient donc au compte de son seul bilan 51 milliards € d'actifs toxiques. Pour chercher à redresser ses comptes, cet établissement a vendu 10.000 propriétés et commerces en 2014 et prévoit d'en vendre 15.000 de plus en 2015. Ce plan gouvernemental n'aura tenu que trois ans car la SAREB l'une des banques dont le bilan a été épuré par la SARBE annonce une perte d'un demi-milliard € pour 2014, avec obligation de provisionner 719 millions pour 2015. Désormais le milieu bancaire espagnol marche d'un pied sur la corde raide - source.

 

 

 

 

 

 

Etats-Unis

 

Le programme fédéral de bons alimentaires des États-Unis destinés aux 46.247450 citoyens extrêmement pauvres + 146 % / 2007 - source S.N.A.P.  77 millions d'Américains ont des factures impayées en cours de recouvrement.

 

17/12/14 - L'annonce de croissance est un mensonge - vidéo.

 

18/12/14 - La croissance de 4 % annoncée au deuxième trimestre 2014 n'est qu'un travestissement consistant à inclure l'accumulation des stocks. En convertissant les stocks en ventes finales, la croissance ne se situe qu'à 0,65 % sur le premier semestre 2014.

 

15/03/15 - La progression annoncée du PIB provient majoritairement des milliards $ de la planche à billets de la FED que l'Etat fédéral utilise pour des matériels d'armement.

 

25/12/14 - Le Congrès a voté le 4/12/14 dans la proportion de 411 voix contre 10 la résolution 758 qui condamne les actions de la Russie considérée comme pays agresseur ayant envahi l'Ukraine et abattu le vol MH17. C'est un appel à la guerre sous toutes ses formes, à commencer par des mesures monétaires et commerciales pour affaiblir la fédération de Russie ! Voir plus bas les organisations supranationales - L'OTAN prépare des manœuvres militaires contre la Russie -

 

15/01/15 - La Northern Star Bank du Minnesota et la Frontier Bank de Californie ont fait faillite. Même des banques dépositaires des fonds de l'Etat fédéral ont fait défaut, en voici la liste. Le fameux Caesars Palace de Las vegas est en faillite à hauteur de 28 milliards $.

 

04/02/15 - La crise du pétrole de schiste concurrencé par la chute des cours du brent saoudien, met en péril cette industrie. L'investissement porte sur 5400 milliards $ et représente plus de 50 % de la croissance ; pour éviter toute perte de vitesse à l'économie américaine,  un nouvel assouplissement quantitatif - QE 4 - planche à billets n° 4 - pourrait être appliqué à court terme.

 

11/02/15 - Selon Mc Kinsey Global Institute, la dette gouvernementale a augmenté de 25 000 milliards $ au cours des sept dernières années. Huit ménages sur dix ont plus de dette qu'en 2007.

 

21/03/15 - La FED annonce officiellement la remontée des taux pour juin ou septembre, une hausse probablement symbolique, car dans le cas contraire l'économie pourrait imploser.

 

05/05/15 - La consommation des ménages continue de baisser, la croissance du PIB frôle le 0 % au premier trimestre. Officiellement l'on met en cause la rudesse de l'hiver, diverses grèves...

 

16/05/15 - "Les Etats-Unis sont sur le seuil d'une crise financière catastrophique"  Ron PAUL- ancien membre de la Chambre des représentants. "Les principaux indicateurs sont désastreux. Quand plus de la moitié de la population arrive à peine à arrondir ses fins de mois, on a lieu de constater que l'économie est dans un état déplorable" Conclut-il.

 

22/05/15 - Vu l'état baissier de l'économie, il faut envisager une nouvelle planche à billets - QE - dès à partir du quatrième trimestre 2015.

 

22/05/15 - Après la ville de Détroit, c'est Chicago et Los Angeles qui sont en faillite technique. 

 

07/06/15 - Sous prétexte de travaux de maintenance, Walmart, la plus grande enseigne de magasins généraux, ferme de nombreux magasins. Ce groupe de distribution le plus important au monde met en stand-by pour six mois des centaines d'employés. La cause réelle ne se rapporte qu'à une importante de perte de chiffre d'affaires.

 

07/06/15 -  "Les Etats-Unis sont sur le seuil d'une crise financière catastrophique" Ron PAUL- ancien membre de la Chambre des représentants. "Les principaux indicateurs sont désastreux. Quand plus de la moitié de la population arrive à peine à arrondir ses fins de mois, on a lieu de constater que l'économie est dans un état déplorableconclut-il.

 

 

Les véritables chiffres de l'emplo

 

10/02/15 - Si les 250 000 emplois annoncés officiellement étaient crées chaque mois, le plein emploi, seulement 5 % de chômage, serait atteint fin 2015 avec 3 millions d'emplois à somme nulle si l'on compare avec l'accroissement naturel de la population 3. 200.000 individus.

 

Pour voir la réalité  1) les offres d'emploi sont des postes peu rémunérés dans la distribution et la restauration comme serveurs, barman... payés surtout au pourboire. 50 millions d'emplois sont à temps partiel subi.

 

2) Il faut se référer aux chiffres officiels du Bureau des statistiques de l'emploi, indiquant le taux d'Américains possédant un emploi de salarié, d'artisan, commerçant, agriculteur... avant l'entrée en crise majeure, 63,3 % en juin 2007 - 58,3 % en 2010 - sans évolution positive depuis. 

58 % de la population avait un emploi à temps plein en 2007  -  44 % en 2014.

 

Cela permet de comprendre par recoupement que 102 millions d'Américains seraient aptes à occuper un emploi à temps plein ou partiel.  Un bilan d'autant plus dramatique qu'un quart des salariés occupant un emploi vit en dessous du seuil de pauvreté, souvent logés dans un mobil home ; soit 52 millions de personnes, plus que la population espagnole,  75 % de la population française.

 

19/09/15 - Hewlett Packard licencie 30.000 employés, lesquels s'joutent aux 50.000 de février 2015.

 

05/10/15 - Le total de ceux qui n'ont pas d'emploi atteint un nouveau record à 94,6 millions, soit près d'un habitant sur trois. Cette donnée diffère du taux de chômage, dont on sait bien que les chiffres sont tronqués. Evidemment ce type d'information réaliste n'est pas communiqué en France, il n'est accessible  qu'auprès de la presse américaine d'investigation - ZH.

 

24/05/16 - Une loi du gouvernement Obama permet désormais une baisse drastique du revenu des retraités américains du secteur privé et public. 

 

 

 

 

      

Finlande

 

24/01/15 - Ce pays sortira de la zone euro à son tour si la Grèce bénéficiait d'une annulation de sa dette publique, à l'issue des nouvelles élections du 25 janvier. Source.

 

06/02/15 - Les investisseurs qui prêtent de l'argent au pays en achetant des bons du Trésor - obligations d'Etat à 5 ans devront aussi payer un intérêt de 0,017 %. Le comble est que toute la demande n'a pas pu être satisfaite ! L'Allemagne, Suède, Pays-Bas, Suisse, ont aussi émis des obligations à taux d'intérêt négatifs. Idem pour le géant alimentaire Nestlé. Réclamer des intérêts à celui qui vous prête, c'est le monde à l'envers ! Ceci est la résultante de la succession de planches à billets des Banques centrales, des financement à taux zéro, des mesures d'austérité, de taxation, subies par tous les acteurs de l'économie réelle. La démonstration de l'échec du système financier mondial, la nécessité de le refondre. Voir l'information clé passée inaperçue et le plan à venir.


08/12/15 - Dès novembre 2016, le gouvernement prévoit de distribuer à toute la population 800 € mensuellement. Le programme consiste à verser un revenu minimum unique aux 4,9 millions d'adultes qu'ils soient modestes ou riches. Une façon de réduire le chômage, atteignant 10 % de la population, en encourageant les chômeurs à accepter tout emploi peu payé ou à temps partiel, le salaire s'ajoutant à la prestation de 800 €. Un coût estimé à 46,7 milliards €, compensé par les recettes fiscales estimées à 49,1 milliards pour 2016. 

 

 

 

 


 

France

 

France - voir nouvelles

 

11/01/15  -   Dans la perspective des prochaines élections et de la victoire de la gauche radicale, le leader Alexis SYRIZA  exige l'annulation d'une partie de la dette grecque et d'une levée des mesures d'austérité. Dans ce cas, la France risque de perdre plus de 40 milliards € - source.


Pourquoi il n'y aura pas de reprise de croissance en France et en Italie - étude technique de Natixis du 25 juillet 2014.

 

L'immense dette de l’État français - émission de bons du Trésor - ne trouve plus facilement preneur, sinon l'aide artificielle produite par la planche à billets de la banque centrale du Japon - juillet 2014 - voir.

 

Les petites entreprises françaises vivent l'enfer sous la coupe du RSI - vidéo.

 

Juillet 2001, fin de son monopole - loi 2001-624 du 17/07/11 - ordonnance 2001-350 du 19/04/11 qui recompose le droit français selon les directives européennes de 1992. Tout travailleur salarié ou indépendant - RSI - est donc en droit de s'assurer à moindre coût dans le secteur privé. Environ 100.000 l'ont quitté - RSI voir ici.

 

Pour enrayer la désaffiliation au RSI, le parlement a squeezer le droit européen en se fondant sur une loi antérieure sur laquelle  il a  greffé  un amendement voté le 23 octobre 2014, punissant lourdement tout individu qui se désengagerait de l'URSSAF ou qui inciterait à le faire - ici  - aspect légal ici.

 

 

 

 

 

Grande Bretagne

 

15/01/15 - Les médias français vantent la reprise économique dans ce pays, mais la réalité démontre tout le contraire. Par exemple la chaîne Tesco, équivalent à Monoprix a publié des pertes massives à Noël, ce qui a conduit à la fermeture de 43 magasins. Source.

 

Plus de 3 millions de britanniques ne pourront plus payer les remboursements de leur crédit immobilier d'ici à février 2015. Source.

 

31/01/15 - L'actuel gouvernement Cameron annonce pour le deuxième semestre, une baisse du déficit public, une baisse des impôts, des cotisations patronales, une augmentation de l'investissement, à suivre après les élections de mai.

 

14/02/15 - La montée en puissance du parti UKIP de Nigel Farage, conjuguée à l'opinion populaire anti européenne, pourrait conduire en mai 2015 la sortie du pays de la zone euro, par conséquent, avec le cas litigieux de la Grèce, la dislocation de l'Union européenne.

 

05/05/15 - La croissance frôle le 0 % au premier trimestre.

 

19/05/15 - La reprise économique annoncée ne profite pas aux deux millions de Britanniques modestes qui souffrent de faim - source.

 

11/02/16 -  La banque d'Angleterre constitue des réserves en cas de prochaine sortie du pays de la zone euro - source.

 

17/02/16 - Une majorité de Britanniques veulent sortir de l'UE afin de retrouver leur souveraineté nationale et pouvoir s'opposer 1) aux décisions partiales de la Commission européenne non élue 2) aux normes arbitraires imposées par l'UE 3) à la suprématie de la justice européenne sur les tribunaux nationaux 4) à une immigration massive et dérégulée 5) à subir les conséquences de la déliquescence de la zone euro 6) au blocage de pouvoir commercer librement avec le reste du monde, comme ce fut le cas à l'époque la plus faste du Commonwealth.

 

26/08/16 - Dans la plus grande discrétion,  le gouverneur de la Banque d'Angleterre ajoute 60 milliards de livres sterling aux 435 milliards de création monétaire en cours d'application. C'est dire le niveau de faillite du système financier anglais et mondial. Source.

 

 

 

 

 

 

Grèce

 

 

08/05/17 - Environ 100 000 entreprises sont passées récemment dans l'économie souterraine tant les charges sociales imposées par les créanciers, dont le FMI, la BCE et l'UE, sont insupportables - source.  C'est une des conséquences voulues pour aboutir à l'assèchement de l'économie réelle.

 

07/05/16 - Tout le tapage médiatique organisé par la troïka - BCE - FMI - Commission pour sauver le pays n'est en réalité que le  moyen détourné de renflouer, recapitaliser, les banques. Selon l'étude conduite par l'European School of Management and Technologie - ESMT - L'Etat grec n'aura perçu moins de 5 % des 220 milliards provenant des deux plans de sauvetage,  95 % pour les banques.

 

11/01/15 -  Quel que soit le résultat des élections du 15 janvier 2015, ce pays ne pourra pas remboursé sa dette. Une situation qui fait peur aux autres nations de la zone euro liées a la dette grecque à hauteur de 194,7 milliards €, 52,9 milliards pour la France et l'Allemagne. S'ajoutent 1) les 141,8 milliards € du Fond européen de stabilité - FESF - financé par tous les pays de la zone euro 2) le prêt de 31,8 milliards € du FMI 3) 70 milliards € d'investisseurs privés, soit au total une dette de 321 milliards €.

 

Tout défaut ou toute restructuration de la dette grecque impacterait de facto les finances publiques de l'ensemble des pays européens, notamment de la France engagée à hauteur de 45 milliards €, 60 milliards pour l'Allemagne. Que se passerait-il si d'autres pays en difficulté demandaient un aménagement de leurs dettes. Source.

 

Conclusion : une sortie de la Grèce de la zone euro signifierait l'abandon total des créances, une perte sèche pour les pays créditeurs, une déstabilisation, voire un éclatement de la zone euro.

 

Voir ci-dessous Italie, son départ anticipé de la zone euro au deuxième semestre 2015 si la BCE ne rachetait pas de la dette publique italienne. Voir plus bas, système monétaire et financier, 11/01/15 - le dilemme  qui se pose à la BCE pour racheter de la dette publique par la planche à billets.

 

21/01/15 - Par anticipation du résultat des prochaines élections du 29 janvier et de la sortie possible de la zone euro, la population suspend le paiement de l'impôt. Les banques à cours de liquidités, du fait de la ruée des clients vers les guichets - bank run - estimée à 7 milliards € de décembre à janvier 2015, font appel à la Banque centrale grecque qui à son tour fait appel à la BCE dont le bilan est surchargé d'actifs toxiques.

 

31/01/15 - Le nouveau gouvernement devrait recevoir l'aide financière de la Russie, probablement de la Chine. Ce type d'accord pourrait redessiner la carte économique de l'Europe. 

 

15/02/15 -  "La crise actuelle de l'UE ne pourra pas être résolue sans une sortie de la Grèce de la zone euro". Alan Greenspan, ancien président de la Réserve fédérale US - FED.

 

07/03/15 - Pour éviter le défaut de paiement et pouvoir rembourser un prêt FMI de 1,5 milliard, le gouvernement puise dans l'une des caisses de retraite et dans celles des administrations publiques. Source. Il pourrait aussi ponctionner le compte courant des particuliers. Ou ce pourrait être la BCE si le gouvernement ne s'acquittait pas de ses dettes. Dans les deux cas cela déclencherait très probablement une panique bancaire en Europe.

 

17/05/15 - Un système financier qui n'a plus la moindre cohérence : pour rembourser le FMI, le pays emprunte au FMI ! Source.

 

07/06/15 - Les particuliers, sociétés, rentiers, retirent des banques chaque jour des centaines de millions €  -  3,4 milliards € du 27 mai au 5 juin - une somme colossale pour un petit pays. De ce fait, pour éviter l'anarchie, la banque centrale grecque imprime au-delà de ses attributions des euros, la première lettre du numéro de série des billets Euro-Grecs est Y.

 

08/07/15 - La dette cumulée, devenue irremboursable, du pays est estimée à 350 milliards €. 80 %, soit 280 milliards €, ont servi non pas à l'Etat, ni au peuple grec, mais à éviter la faillite des principales banques européennes (Crédit Agricole, Société générale, BNP, Deutsch Bank...) porteuses de titres grecs (obligations et actions diversesayant perdu tout ou partie de leur valeur. Auxquels s'ajoutent des titres sans valeur issus d'opérations hyper spéculatives des décennies antérieures. Actuellement, le filet de liquidités qui parvient jusqu'aux banques grecques pour alimenter les distributeurs (60 € maximum par jour et par personne) provient uniquement de l'impression monétaire, planche à billets, ou monnaie de singe photocopiée, de  de la BCE.

 

Depuis 2010, l'Etat et le peuple grecs n'ont perçu qu'une faible proportion du montant annoncé de la dette. Tous les Chefs d'Etats européens qui semblent se porter à son secours se sont retrouvés eux-mêmes pris dans l’étau de l'endettement. Ils dépendent du bon vouloir du milieu de la haute finance, auquel ils empruntent journellement sur les marchés financiers, tout juste pour rembourser les intérêts de leur dette nationale.  D'un autre côté, ils dépendent des banques privées qui achètent une part importante de la dette publique, sous forme de bons du Trésor. Avides d'ultra profits, les banques se retrouvent finalement elles aussi piégées par les conséquences financières en cascade de la crise majeure. Les Etats sont donc dans l'obligation de les soutenir coûte que coûte, y compris en cherchant à ponctionner les économies des particuliers, pour ne pas s'enliser plus avant..

 

En conclusion, Le milieu financier et bancaire a été instrumentalisé, au sein d'une Europe et d'une monnaie unique vouées dès l'origine à la déconstruction à dépréciation, pour tenir en bride tous les Etats-nation jusqu'à ce qu'ils abandonnent leur souveraineté et acceptent les directives de la véritable gouvernance mondiale pour une  refonte totale du système financier mondial. 

 

 

 

 

 

Italie

 

L'Italie, quatrième puissance européenne, pays le plus eurosceptique, est en récession depuis plusieurs trimestres consécutifs. Le conseiller économique de l'exécutif envisage une sortie de la zone euro, si la BCE ne rachète pas massivement la dette des pays européens par une nouvelle série de planche à billets, ce à quoi s'oppose l'Allemagne, alors d'ici l'été 2015, l'Italie quittera la zone euro, avec toutes les conséquences sur l'UE et la monnaie européenne.

 

Pourquoi il n'y aura pas de reprise de croissance en France et en Italie - étude technique de Natixis du 25 juillet 2014.

 

L'Italie arrange son bilan en incluant la drogue et la prostitution. 

 

L’État italien doit 75 milliards € à ses fournisseurs - Reuters 6 juillet 2014. D'où la faillite de nombreuses entreprises et licenciements de personnels.

 

17/12/14 - L'agence de notation Standar & Poor's a dégradé la note du pays à BBB, le niveau qui dissuade de considérer les bons du Trésor comme un investissement valable. Ce qui peut augurer 1) possible augmentation du taux auquel le pays emprunte sur les marchés financiers 2) vente désordonnée des bons du trésor italiens, sachant que le total de la dette est de 2168 milliards, la plus importante de la zone euro 3) dévalorisation de l'euro.

 

Pour autant les investisseurs n'ont pas réagi négativement jusque-là. Ce qui illustre du volume gigantesque de la bulle obligataire mondiale à laquelle ils se sont habitués, confiants en la BCE pour sauver leur mise en cas de banqueroute - " too big to fail ". Idem pour l'immense dette de la France, de l'Espagne, des grandes banques, c'est la Dolce Vita pour l'instant ! voir notre étude prospective.

 

21/01/15 - Faillite de la banque Carige di Genova dont les comptes 2013 ont été rejetés pour non respect des normes comptables italiennes. Maquillage des pertes 63 millions pour 2012, 600 millions pour 2013. 

 

17/05/15 - L'Etat pris dans le dédale de la dette orchestrée par la haute finance a cherché à réduire les retraites de cinq milliards €. La Cour constitutionnelle a invalidé cette initiative, obligeant le gouvernement à trouver un financement pour rembourser 500 € à quatre millions de retraités.

 

07/06/15 - Le montant de la dette détenue par des étrangers est supérieur à celui de la Grèce.

 

 19/09/15 - La banque UNICREDIT licencie 10.000 employés. Télécom Italia en licencie 3000.

 

24/09/15 - Une enquête de la brigade financière a démasqué 4835 fonctionnaires coupables de malversations et de mauvaise gestion durant les six premiers mois de l'année, pour un montant extraordinaire de 3 milliards €. Source.

 

16/10/16 -  Deux mois avant les élections sur la constitution, Joseph STILGLITZ partage notre prévision de 2015 sur la sortie du pays de la zone euro. Source.

 

08/05/17 - 7500 roumaines utilisées dans le secteur agricole sont violées et soumises à toutes sortes d'abus, selon l'organisation des droits de l'homme Proxyma. Source.

 

 

 

 

 

 

 

Islande

 

L'Islande, en novembre 2014, annule une partie des emprunts immobiliers des particuliers. Conscient du pouvoir d'achat des citoyens, le premier ministre a décidé d'annuler partiellement les emprunts hypothécaires antérieurs à 2008, l'entrée en crise majeure. 69 000 familles islandaises ont demandé à bénéficier de cette mesure qui leur permettra de réduire leurs mensualités immobilières de 14 %, soit 100 à 130 €. Ceci augure des difficultés de paiement qui s'annoncent à court terme pour tous les européens, surtaxés par les mesures d'austérité, engagés dans un crédit immobilier. L'Islande est le seul pays qui a engagé des poursuites judiciaires contre les banquiers à l'origine de la crise financière.

 

21/02/15 - "Pourquoi sommes-nous sorti rapidement de la crise ? Parce que nous n'avons pas écouté le FMI, ni l'Union européenne". Déclaration de Olafur Ragnar Grimson, président de l'Islande. Source.

 

 

 

 

 

Japon

 

Le Japon, troisième puissance mondiale, subit 1) la baisse du yens 2) la hausse des matières premières 3) l'hyper inflation des prix 4) l'épuisement de l'épargne populaire 5) le vieillissement de la population 6) l’hyper endettement de l'Etat à 245 % du PIB. D'où le programme de planche à billets, 80.000 milliards de yens pour 2015. Mis à part les spéculateurs boursiers profitant de cette manne gratuite, aucun investisseur étranger n'achète plus de bons du Trésor Japonais. 

 

Le Japon dont l'économie est en perdition, chute moyenne de la consommation de 5 % d'août à octobre 2014, malgré la flambée des valeurs boursières de Tokyo, inaugurera très probablement chaque mois une journée de consommation zéro, sorte de jeûne collectif ! 

 

13/12/14 - Selon la Mizuho bank le marché obligataire japonais est "mort"  - bons du Trésor.

Selon l'investisseur John Mauldin "le Japon est un insecte qui se rapproche rapidement d'un pare- brise". Le Krach du marché obligataire mondial se précise de jour en jour. Voir notre étude prospective  08/2013.

 

15/12/14 - Royal Bank of Scotland licencie 200 traders spécialistes du marché obligataire japonais.

 

04/04/15 - Chute de 3,4 % de la production industrielle en février, la plus forte baisse depuis 8 mois.

 

05/05/15 - Chute de 10,6 % de la consommation des ménages en mars. Elle représente 60 à 70 % du PIB dans les pays développés. Source Afp.

 

01/06/15 - Licenciements par milliers au sein de grandes entreprises, par exemple Sharp-Electronic - Sony 

 

08/09/15 - Les investisseurs étrangers ont liquidé des actions japonaises pour 1,43 milliard de yens, les trois semaines précédant la cassure du 28/08/15, rythme inégalé depuis 2004. Source

 

30/01/16 - La Banque centrale - BOJ - annonce des taux négatifs. Désormais, les banques devront payer pour pouvoir laisser leurs liquidités à la BOJ, une façon d'essayer que ces sommes soient accessibles à l'économie de terrain. Mais cette mesure n'est pas la solution à la reprise de la croissance car toutes les banques du monde sont désormais addictées à l'hyper spéculation des marchés financiers et n'ont que faire de financer les acteurs de l'économie réelle.

 

 

 

  

Pays-Bas

 

En novembre 2014, la Banque centrale des Pays-Bas - DNB - a rapatrié en toute discrétion 120 tonnes d'or, une partie seulement des réserves de métal jaune du pays qui étaient détenues aux Etats-Unis, valeur 4 milliards €. Contrairement à la même demande de l'Allemagne qui n'a pas abouti, ce rapatriement a été accordé spontanément car le gouvernement néerlandais détient des informations secrètes compromettantes pour les USA + ici

 

 

 

 

 

Portugal 

 

26/08/16 - Les gouvernements des pays européens du Sud s'ingénuent à spolier les populations en ajoutant l'impôt à l'impôt. Désormais les propriétaires de logements dotés d'une belle vue extérieure seront pénalisés par une surtaxe d'impôt foncier de 20 % !

 

29/08/16 - La Caixa Geral de Depositos, principale banque du pays est en grande difficulté. Après moult négociations, le gouvernement et l'Union européenne la renflouent à hauteur de 4,6 millions €. En aout 2014, il leur fallait sauver la Banco Espirito Santo, en décembre la banque Banif, l'ardoise se montait à 4,9 milliards €. Source.

 

La faillite du système bancaire et celle des comptes publics des principaux pays européens est une réalité que les institions et les gouvernements cherchent désespérément à cacher.

 

 

 

 

 

 

Russie

 

25/12/14 - La Russie confrontée à la baisse des prix du pétrole, du rouble, et la fuite des capitaux perdra 140 milliards $ par an. Selon la revue Gold-Eagle, le pays vend actuellement son pétrole et son gaz contre de l'or. Le paiement en dollars est aussi accepté, mais aussitôt la monnaie est échangée en achat d'or physique de façon très profitable puisque le cours du billet vert est au plus haut, tandis que le prix de l'or est au plus bas. 

 

30/01/15 - 152  tonnes ont été mises au coffre en 2014, soit le tiers des achats de toutes les banques centrales. En stockant un maximum d'or, le gouvernement veut se préserver du dollar et de l'euro. Il se prépare à une contre-attaque consistant à mettre fin au pétrodollar et à adosser le rouble sur l'or. La surprise pourrait être totale pour tous les acteurs et manipulateurs du système monétaire mondial. Une situation bien pire si la Chine lui emboîte le pas en adossant le yuan à l'or. Voir le plan secret de la Chine.

 

Actuellement le pays semble se trouver dans une impasse au plan financier, toutefois les événements décrits ci-dessus peuvent s'enchaîner rapidement -  vidéo. Dans l'intervalle, la population russe qui anticipe une chute majorée du rouble se précipite dans les magasins pour acheter des biens d'équipement, voitures, bijouterie... faisant la queue devant les banques, les russes ont échangé la monnaie nationale contre des dollars et des euros.

 

17/12/14 - les banques européennes sont les plus exposées à l'affaiblissement russe et ukrainien, la Société générale pour 20 milliards €, la Raiffeisen Bank d'Autriche pour 15 milliards €, la banque italienne UniCredit pour 18 milliards €, soit 40 % de la valeur comptable de ses actifs. Source.

 

 Conclusion du 17/12/14 : les sanctions contre la Russie initiées par le cartel de la haute finance nord américaine semblent placer l'Europe en position de force. C'est sans compter sur 1) la détermination du peuple russe à résister  2) l'initiative prochaine de mettre fin au règne du pétrodollar et d'adosser le rouble sur l'or 3) les conséquences boomerang de la mondialisation qui touchent toutes les nations totalement interdépendantes les unes des autres. Toute l'Europe subit d'ores et déjà les diverses conséquences économiques de la série de sanctions contre la Russie.

 

Voir plus - Etats-Unis - préparation à la guerre sous toutes ses formes. Voir plus bas - Les organisations supranationales - L'OTAN prépare des manœuvres militaires contre la Russie.

 

Vidéo démontrant l'insidieuse action de sape organisée par le cartel.


22/12/14 - La Chine et la Russie se préparent à exiger des Etats-Unis qu'ils officialisent le niveau exact de leur stock d'or annoncé jusque-là à 8100 tonnes, car ils croient que les coffres US sont quasi videsSource - voir manipulation de l'or   -   le mouvement insoupçonné de stockage d'or   -    le plan secret de la chine

 

31/01/15 - Une aide financière devrait être accordée au nouveau gouvernement grec. Ce type d'accord pourrait redessiner la carte économique de l'Europe. 

 

21/02/15 - Au cours des 4 dernières années, augmentation, modernisation, de l'armement, notamment des missiles balistiques intercontinentaux - plus de détails ici. L'on comprendra mieux pourquoi un tel investissement militaire en voyant plus bas - Les organisations supranationales - "L'OTAN prépare des manœuvres militaires contre la Russie" du 21/11/14.

 

19/05/15 - Les sanctions prises par le pool USA-UE ont eu pour premier effet d'affaiblir considérablement le Rouble. Un effet de courte durée car selon l'Agence Bloomberg le rouble est passé de la plus faible des monnaies à l'une des plus fortes. Voir notre article de 03/14.

 

11/07/15 - Tout comme la Chine, le pays ne cesse d'augmenter ses réserves de métal jaune car les autorités envisagent de neutraliser le dollar et d'adosser le rouble à l'or en vue d'un effondrement imminent du système monétaire international. D'autres pays font de même. En Turquie les particuliers en détiennent 3500 tonnes.


 

 

 

 

Suède

 

21/02/15 - Pour tenter de contrer la déflation et le chômage qui gagnent toute l'Europe, la Banque centrale met en place un rachat massif de la dette publique à commencer par 10 milliards de couronnes - 1,06 milliard € - et l'assortit d'un taux négatif pour tirer vers le bas le coût du crédit déjà très faible. C'est dire comment la crise majeure sape toutes les économies de la zone euro, fussent-elles les plus robustes.

 

 

 

 


Suisse

 

22/12/14 -  Face à la crise russe et à la récession en Europe, les autorités helvétiques anticipent la chute de l'euro et s'organisent pour réduire l'attrait du franc suisse en introduisant un taux négatif à prélever sur les avoirs de virement des banques commerciales.

 

16/01/15 - Abandon du cours plancher de l'euro par rapport au franc suisse. Jusque là la Banque nationale suisse - BNS - imprimait du franc qu'elle revendait sur le marché des devises contre des dollars et surtout des euros (réserve en € x 10 en 4 ans) afin de tenir une parité à 1,20 franc, une situation devenue intenable. Une décision brutale probablement liée 1) au risque de non remboursement de la dette grecque au lendemain des élections du 25 janvier prochain 2) à la  sortie de la Grèce de la zone euro 3) au prochain plan de la BCE fin janvier ou février consistant à racheter de la dette souveraine 3) à la cascade de  dépréciation de la devise européenne qui en résulterait, obligeant la BNS à constituer d'immenses réserves en euros, sous forme de bons du Trésor français et allemand, pour maintenir la parité.

 

Conséquences 1) les clients de courtiers de change ont perdu des centaines de millions de dollars 2) nombre de particuliers de condition modeste habitués à emprunter dans cette monnaie à faible taux sont en difficulté 3) les exportations de produits suisses sont instantanément plus chères, mais sans pénaliser les grandes sociétés suisses largement internationalisées 4) la BNS n'achète plus massivement de la dette française (bons du Trésor), la France a perdu un gros acheteur de sa dette publique. Les répercussions suivront à moyen terme.



22/12/14  -  Formation de quatre bataillons militaires à l'exercice à ses frontières en vue de protéger le pays de  prochains soulèvements sociaux consécutifs à l'effondrement de la zone euro. Source.

 

21/03/15 -  Des fonds de pension envisagent d'acheter de l'or.

 

 

 Les Conséquences de l'abandon du cours plancher du franc et dislocation de la zone euro 






 

Système monétaire et financier

 

  • La fin très prochaine de la manipulation de l'or et de l'argent physiques - vidéo 11/2014.

 

  • Après l'échec de la planche à billets et des taux à 0 %,  il ne reste aux banques centrales que le marché des changes.

 

  • L'actuel président de la Banque de France, président du conseil d'administration de la BRI, membre du conseil d'administration de la BCE précisait en juillet 2014, à la suite des sanctions américaines actuelles et futures - voir conséquences du NTM - exemple les 9 milliards $ de sanction contre la BNP,  que le commerce entre l'Europe et la Chine n'a pas besoin d'utiliser le dollar.

 

  • Le 3 octobre 2014, le président de la Banque Centrale Européenne annonce l'achat d'actifs en faveur des banques pour les inciter à prêter de l'argent et ainsi stimuler la relance dans la zone euro. Une nouvelle fois, il s'agit du plus grand transfert illicite d'argent public au profit direct du secteur bancaire privé. Une démarche qui sème la zizanie parmi les membres de l'UE, qui ne changera rien à la récession de la zone euro, qui affaiblira la parité euro/dollar. Voir notre article du 8 avril 2014.

 

  • 13/12/14 -  Le programme de rachat de la dette des Etats organisé depuis 2011 par la Banque centrale européenne - BCE -  n'a aucun effet sur l'économie réelle. Ce n'est qu'un artifice comptable qui permet d'expurger du bilan des Etats les bons du Trésor (obligations) sans valeur des pays en difficulté, tout comme les actifs vérolés (actions et obligations) des banques privées, et de les transférer vers le bilan démesuré de la BCE. Cependant ni la  BCE ni les banques privées ne feront failliteles comptes bancaires des particuliers seront ponctionnés avantà l'insu du grand publicVoir le bilan des banques centrales.

 

  • 11/01/15 -  Le dilemme qui se posera à la BCE fin janvier 2015 pour savoir si il est possible une nouvelle fois de soutenir l'économie de la zone euro en organisant une nouvelle série de planche à billets - Q E -  1) en rachetant de la dette publique des Etats qui dans ce cas laissent filer les déficits publics 2) en continuant à doper artificiellement les marchés financiers désormais habitués à l'argent facile et aux taux d'intérêt au rabais. Détail et graphiques ici.

 

  • 12/01/15 -  Il est très probable que la BCE procédera prochainement à un nouveau Q E. La gouvernance de la BCE sait pertinemment que cette production de monnaie virtuelle ne servira 1) qu'au renflouement de banques proches de la faillite 2) qu'au rachat d'obligations - bons du Trésor - d'Etats européens les plus endettés 3) qu'au maintien artificiel à leur plus haut niveau des actifs financiers échangés sur les places de bourse. 4) Mais qu'en aucun cas cette monnaie de singe ne saurait produire le moindre essor pour l'économie de terrain - voir notre article d'avril 2014.

 

  • 29/01/15 - Malgré les programmes successifs de la BCE (LTRO..) pour stimuler le crédit en direction de l'économie réelle, depuis 2011 les banques européennes n'ont cessé de réduire les prêts aux investisseurs privés, 18.000 milliards € contre 16.700 milliards € en 2014. Par contre elles ont maintenu leur soutien aux Etats, leur encours en obligations souveraines - bon du Trésor - s'est maintenu à 2800 milliards € sur la même période. source.


 

Les agences de notation

 

08/02/15 - Au-delà de leur rôle d'évaluation du secteur public et privé, elles se font la guerre entre elles. Moody's a été vivement critiquée pour avoir donné des notes surévaluées à la Grèce, au Portugal, ou pour avoir dégradé injustement la note d'Etats... Source.

 

Le 3 février 2015, Standard & Poor's a payé une amende de 1,375 milliard $ aux autorités américaines pour avoir trompé les investisseurs sur la qualité d'investissement des fameux crédits immobiliers "subprime" à l'origine du déclenchement de la crise majeure - ici. C'est dire à quel point toutes les composantes du système financier mondial sont faussées et non crédibles. 

 

 

 


L'addiction des marchés financiers aux Banques centrales

 

25/01/15 - Qu'il s'agisse  :

  • De la baisse inattendue du prix du pétrole, de 100 $ le baril à 40 $, voire 20 $, impactant l'engagement de 5400 milliards $  d'investissement privé pour le forage et les infrastructures du pétrole de schiste. Une situation explosive qui débouchera à court terme sur une grande crise financière, cinq fois plus intense que celle des subprime-immobilières de 2008.
  • De la baisse conséquente de certaines monnaies, Euro, Rouble..
  • De la perte de croissance de l'économie chinoise et du risque lié à sa bulle immobilière.
  • De la série de faillites bancaires aux Etats-Unis et en Europe.
  • Du problème immense de la dette grecque.
  • De l'hyper endettement d'une majorité de pays.
  • De la récession installée, notamment en Europe.
  • Des conditions dégradées des fondamentaux de l'économie (chômage massif, baisse du revenu des ménages, consommation et investissement en berne, déflation..).
  • De la multiplication des problèmes géopolitiques et religieux partout dans le monde, etc.

Tous ces sujets majeurs n'ont aucun impact négatif sur le moral et les activités des acteurs des marchés financiers. Par contre,  l'initiative récente de la Banque centrale Suisse de suspendre le cours plancher de sa monnaie, toutes les annonces des Banques centrales, représentées par Mario Draghi,  Janet Yellen... font le plus grand effet sur les investisseurs et spéculateurs des places financières. Ils ont compris que les actifs boursiers sont dopés par les liquidités virtuelles issues des banques centrales, c'est donc uniquement de ce côté qu'ils portent leur analyse.

 

Voici juste 2 extraits de notre livre de 2010 " L'origine et l'aboutissement de la crise majeure "

Le rôle des banques centrales


 3) D’assurer en cas de crise systémique ou de paralysie économique le rôle de banquier garant de l’ensemble du système financier. En 2011, le système financier occidental ne fonctionnait plus que sur le générateur auxiliaire que sont les banques centrales, puisque la source principale d’énergie provenant de l’économie réelle s’est quasiment tarie en 2008 - page 68.

 

Il leur fallait établir des liens secrets pour exercer un contrôle absolu sur la finance mondiale, par le moyen des banques centrales. Ce qui fut envisageable dès les années 1960 par la montée en puissance du capitalisme financier. Cette étape, incluant une concentration des richesses par un petit nombre de décideurs, allait faciliter les Maîtres de la véritable gouvernance mondiale dans leur tâche d’infiltration, de corruption des leaders du domaine politique. Ils ont pu ainsi cibler et manipuler plus rapidement l’élite mondiale utile à leur cause - page 91.

 

 

 

  

 

05/12/14 -  La dernière baisse des cours du pétrole de plus de 40 $ remonte au second trimestre 2008. Cette baisse des cours de l'or noir avait précédé l'effondrement des marchés financiers et l'entrée en crise majeure, ce que souligne Michael SNYDER auteur du blog Economic Collapse. Il précise qu'une forte baisse est un signe évident de ralentissement de l'activité économique et qu'elle peut aussi déstabiliser les marchés financiers dont les profits sont ininterrompus depuis des années.  

 

A l'origine, c'est l'OPEP, doté de ces milliers de milliards de pétrodollars, qui a enclenché cette baisse des prix pour contrer la production pétrolière américaine, la plus grande au monde, issue de la fracturation hydraulique, dite de schiste, dont le coût d'extraction est de l'ordre de 90 $ le baril, contre 65 $ le baril de brent saoudien, début décembre 2014. Le secteur de l'énergie, majoritairement pétrolier représente un tiers des investissements réalisés par les firmes américaines au travers de l'indice boursier S&P 500.

 

Les banques américaines sont aussi en première ligne car elles ont beaucoup investi, 500 milliards $ récemment,  au total 5400 milliards ont été investis ces 5 dernières années dans l'extraction de schiste, 5 fois plus que le niveau des subprime à l'origine de la crise de 2008. Une production qui peut être remise en cause par des subprime-pétrolières si la baisse des cours perdure, si la faillite des pétroliers US se produit.

 

09/12/14 - Conclusion : l'initiative de l'OPEP de faire une concurrence forcenée à la production américaine de pétrole de schiste ouvre un contexte économique favorable à une plus value sur le dollar US et offre  une opportunité pour atteindre un objectif hégémonique de fond. Il consiste à vider la Russie de ses ressources, à entretenir la zizanie entre le bloc européen et la Russie, finalement à affaiblir tout le continent européen. Voir plus haut "Les Etats et l'économie de terrain - Russie".

 

28/01/15 - La grande crise des subprime-pétrolières, plus de 5400 milliards $, se profile puisque l'Arabie Saoudite augmente sa production de brent, bien déterminée à briser le marché de schiste en réduisant son prix jusqu'à 20 $ le baril. Cette nouvelle crise financière qui impacte plus de 50 % de la croissance américaine sera très probablement prise en charge par la Réserve fédérale américaine - FED - qui enclenchera un nouveau QE  - planche à billets - n° 4.

 

La crise du pétrole est aussi le préalable au plan de l'OTAN, applicable d'ici à fin 2015, décrit ci-dessus 21/11/14 - "Les organisations supranationales - L'OTAN prépare des manœuvres militaires contre la Russie".

 

FIN du Pétrodollar

 

09/09/15 - Tandis que l'industrie pétrolière nord-américaine de schiste, devenue non rentable à cause de la baisse des cours du brut saoudien, est confrontée à une perte de 30 milliards $, la Chine en tandem avec la Russie lance un nouveau contrat sur le pétrole coté dans sa monnaie - le Pétroyuan - ce qui pourrait affaiblir le dollar US car le reste du monde n'aura plus obligation de thésauriser des dollars pour acheter du pétrole - développement ici. Pour assurer son autonomie, la Chine avec ses partenaires à créé la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures, dotée du système Swift, et positionnée en rival de la Banque mondiale.



 

 

Les organisations supranationales



Le FMI appelle à une totale refonte du système économique et financier

 

23/10/14 - Compte tenu 1) du blocage de l'économie mondiale, 2) du chômage de masse grandissant, 3) de l'hyper endettement de tous les Etats et de leur impossibilité de rembourser leur dette, 4) de l'impuissance des politiques successives de planche à billets des banques centrales, en dernier ressort, le FMI conseille de procéder à un "Big Reset" de l'économie mondiale. Parmi les conséquences, la ruine financière de la quasi totalité des peuples. Vidéo.

 


L'opposition à l'OTAN  de l'OCS


En septembre 2014 s'est tenue la réunion de l'organisation de coopération de Shanghai - l'OCS - fondée en 2001, dont les membres centraux sont la Russie et la Chine, auxquels veulent se joindre l'Inde, le Pakistan, l'Iran, soit 40 % de la population mondiale. L'OCS non seulement se positionne en rival et ennemi opérationnel de l'OTAN, mais aussi en nouvelle entité financière qui entrera en compétition avec le FMI et la Banque Mondiale.

 

Pour se faire une nouvelle banque de développement des BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) a été créée l'été 2014. Tandis que la Chine de son côté s'organise pour adosser sa monnaie à un stock considérable d'or physique. L'objectif consiste à détrôner le pétrodollar et le dollar comme monnaie de réserve internationale. Source 1  - source 2.

 

 

L'OTAN prépare des manœuvres militaires contre la Russie

 

21/11/14 - C'est ce qui ressort d'un article du journal Die Welt du 7/11/14. L'OTAN envisage de masser 5000 à 7000 soldats, dotés d'équipements militaires de haute technologie et d'une force aérienne de grande envergure, pour une planification de guerre éclair, aux frontières de la Russie, d'ici à fin 2015. Source.


 

 

 L'environnement est gravement menacé

à un rythme sans précédent

 

 2014, l'année la plus chaude, marquée par un nombre sans précédent de bouleversements planétaires extrêmes - vidéo.

 

19/09/15 - le mois de juillet, le plus chaud depuis qu'existent les relevés météo. Toutefois ce constat n'est pas objectivé voir ici.

 

 

 

La plus grande sécheresse aux Etats-Unis

 

19/05/15 - Le 20e siècle a été le plus humide dans l'ouest de l'Amérique depuis fort longtemps. Or depuis 2012 - 2014, cette région tend à devenir un désert. L'eau devient un problème crucial pour plus de 50 millions de californiens, gros consommateurs. L'on enregistre des niveaux les plus bas depuis la construction du barrage Hoover des années 1930. D'ores et déjà des restrictions obligatoires sont appliquées, de nombreux vols d'eau sont constatés.

 

Les Etats d'Arizona et du Nevada sont aussi concernés, le niveau du lac Mead est au plus bas depuis 1930, le rationnement est prévu. Le fleuve Colorado n'atteint plus l'océan, une population d'au moins 40 millions d'habitants de Denver à Los Angeles, ainsi que Las Vegas, Phoenix, Tucson, San Diego, Salt Lake City, Albuquerque, Santa Fe, dépendent de ce fleuve, de nombreux forages pour l'agriculture et de nombreux vols d'eau dans les canaux aggravent la situation. Au plan économique, 16 millions d'emplois et un chiffre d'affaires colossal sont en jeu.

Liens 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10

 

 

 

16/12/14 - Le jet stream polaire est un courant aérien de haute altitude qui souffle d'Ouest en Est. Il est déterminant pour l'équilibre climatique de l'Amérique du Nord et de l'Europe. Depuis plusieurs décennies, il s'affaiblit, change de trajectoire et s'élargit, car il est déréglé par le réchauffement de l’arctique, ce qui occasionne un changement des caractéristiques du temps et des phénomènes météorologiques qui durent plus longtemps. Par exemple un hiver particulièrement froid aux Etat-Unis du middle West jusqu'à Sud, ce qui est inhabituel, mais en Alaska un hiver particulièrement clément. Source

 

 

 

 

Conclusion : C'est donc la génération actuelle, non celle à venir, qui est concernée par le saccage effectif de la Terre. 

 

 

 

 

 

 

15/12/14 - Le dérèglement des ondes de la résonance de Schumann, situées à partir de 60 km d'altitude, par des expériences thermonucléaires et électromagnétiques de grande puissance sont un fait caché du grand public. Les conséquences sont gravissimes sur le champ magnétique terrestre, sur l'ionosphère qui n'assure plus normalement le rôle de bouclier contre les rayons cosmiques, les vents solaires, sur la stabilité du climat, sur l'activité du cerveau de l'homme, de l'animal. voir notre livre "les utilisations inimaginables de la force électromagnétique".

 

  

Les nuances rouges montrent les zones où le champ magnétique se renforce, les nuances bleues  où il s'affaiblit.  Vidéo.

 

1/01/15 -  L'inversion des pôles magnétiques est avérée. En novembre 2013, la mission Swarm, composée de trois satellites, équipée de magnétomètres à saturation de flux (VFM) et de magnétomètres scalaires absolus (ASM), chargée d'étudier les changements du magnétisme terrestre a permis une mesure sans précédent du champ magnétique qui nous protège contre les rayons cosmiques mortels.

 

Les mesures effectuées par Swarm confirment l'affaiblissement de notre magnétosphère accentuée sur l'hémisphère occidental, notamment en Amérique du Nord, ainsi que dans le sud de l'océan indien. La zone d'affaiblissement nommée anomalie de l'atlantique sud (AMAS ou SAA) couvre 7.800.000 km2 - 2780 km x 2780 km - et ne cesse de s'étendre. De surcroît, dans cette zone le champ magnétique s'est inversé et les radiations solaires entrent plus profondément dans la haute atmosphère. Le rayonnement cosmique mortel se rapproche donc de plus en plus de la surface terrestre.

 

Les conséquences sont l'augmentation des cancers de la peau, ce qui correspond à la forte progression de ce type de cancer, les chiffres ont triplé en dix ans. L'exposition aux radiations solaires et cosmiques affectent l'ADN de tout être vivant. Les tempêtes magnétiques provoquent de grandes pannes d'électricité, comme en Amérique du Nord en 1989, des perturbations des télécommunications. Elles influent et amplifient les phénomènes naturels  -   activité tectonique - séismes - éruptions volcaniques - dérèglements climatiques - tornades - ouragans - sécheresses - variations subites de température - modification des biotopes caractérisée pour partie par la mort massive d'animaux (oiseaux, abeilles, poissons, cétacés) sensibles aux fluctuations magnétiques. Les effets ultimes à venir correspondront à l'inversion des pôles magnétiques.


Sources  1  -  2  -  3   -  4  -  5  -  6  -  7  -  8 clé  -  9  -  10  -  11  -  12  -  13


Conclusion : Désormais tous les cycles naturels sont gravement déstabilisés à cause des activités humaines contre-nature. Le système actuel, qui dépouille les ressources naturelles, détruit la faune, la flore, expérimente en apprenti sorcier, met en péril la haute ingénierie qui organise les galaxies et s'oppose à l'harmonie pérenne manifeste dans tout l'univers. Voir le plan planétaire à venir.

 

 

 

 

Les divers moyens de manipulation du climat

 

21/02/15 - Un sujet qui nécessite beaucoup d'explications - notre livre n° 3. La géo ingénierie, quasi inconnue du grand public, un moyen machiavélien au service des objectifs du véritable gouvernement mondialUn aperçu très partiel des moyens mis en oeuvre et des conséquences.

 

 

 

Aliens et OVNI  existent-ils ?

 

Est-ce de la science fiction, est-ce une réalité ? voir cette vidéo d'un ancien agent de la CIA tenu au secret pendant 50 ans. Un sujet que nous développons dans notre livre " Le secret des hautes technologies"

 

 

 

 

Science 

 

L'énergie de l'univers démontre l'unicité de la vie sur Terre

 

18/12/14 -  Deux astrophysiciens, Tsi Piran et Raul Jimenez démontrent qu'il est quasi impossible que les formes de vie présentent sur la Terre puissent exister ailleurs dans l'univers. En cause la puissance des rayons gamma, notamment la puissance des sursauts gamma générée par l'énergie d'étoiles en fin de vie. La mesure de cette énergie phénoménale, de nature électromagnétique, est estimée, en 60 secondes seulement, à celle que le soleil a pu produire jusqu'à présent.


Toutes les planètes situées près du centre de leur galaxie respective où la densité d'étoiles est la plus forte sont traversées par les sursauts gamma. La Terre, astre unique, abritant des formes de vie tout aussi uniques, est une exception dans l'univers.  Elle placée à distance et conditions idéales pour assurer la protection des diverses formes de vie contre l'impact destructeur de forces électromagnétiques titanesques.

 

Conclusion : La Terre, seule planète à abriter la vie sous de multiples formes, subit la folie d'un monde insensé, concepteur machiavélien d'expériences dévastatrices. l'Auteur des fondements de l'univers a-t-il fixé une limite à ce saccage ? 

 



L'univers est interconnecté à toutes choses animées et inanimées

L'univers interconnecté rapporté aux groupes biologiques 


Hautes technologies


03/12/14 - Le Wi Fi très nocif pour la santé publique pourra être prochainement remplacé par le LI FI. Ce sont les ondes lumineuses des LED qui remplaceront les micro-ondes nocives du WI FI, sans interférence avec les ondes radio, sans diffusion tout azimut, confidentialité assurée. De surcroît elles offriront un haut débit bien supérieur, jusqu'à 155 megabits par second



26/09/15  Production d'électricité magnétique 

 




Nouveautés utiles


20/05/15 - Boycotter les  poisons du monstre MONSANTO

Notamment les désherbants à base de glyphosate.

 




 

LA SOLUTION

 

La société française JADE - Jardin-Agriculture-Développement - a mis au point un désherbant naturel à base d'huile de colza, sans effet préjudiciable sur l'homme, les animaux, l'environnement, toutefois irritant pour les yeux, à utiliser avec des lunettes de protection.

http://www.jade-international.fr/